Winterthur, écrin des Arts décoratifs américains

Le musée de Winterthur est un château dans un écrin de verdure situé dans l’Etat du Delaware, à une demi-heure de Wilmington, sur les terres de Henry Francis du Pont (1880-1969). Entièrement pensé par cet horticulteur amateur d’art et héritier de la famille du Pont, Winterthur est devenu un musée en 1951, mettant en lumière son remarquable patrimoine d’antiquités.

L’institution est en effet l’écrin d’exception de près de 90 000 trésors : pièces de mobilier, peintures, vaisselle, verrerie et textiles datant de 1630 à 1860 et produits ou utilisés aux Etats-Unis. Winterthur est considéré comme le premier musée d’Art décoratif américain du pays. Fort d’une renommée internationale, Winterthur attire des chercheurs internationaux qui souhaitent étudier son remarquable fonds, en s’appuyant sur les nombreux ouvrages de sa bibliothèque spécialisée. En partenariat avec l’Université du Delaware, l’institution propose également des masters en culture matérielle américaine et en conservation.

winterthur6

Entouré d’un immense jardin de 25 hectares, cette large propriété compte 175 chambres dont les décors d’époque ont été soigneusement conservés et mis en scène pour recréer une ambiance du début du 20ème siècle. Ce lieu unique offre une vitrine de choix à des savoir-faire et des styles qui ont ainsi accompagné plus de 200 ans de l’histoire américaine.

Le visiteur traverse les étages de la bâtisse principale, allant d’un vaste salon d’époque débordant d’objets à une chambre de style conservée en l’état, en passant par les appartements du personnel. Les salons et chambres sont riches en décors, agrémentés de nombreuses tentures et tapis. De même, les assises, fauteuils et canapés sont recouverts de reproductions d’étoffes anciennes, ce qui témoigne du goût du propriétaire de Winterthur pour les matières et la couleur.

winterthur7

Le musée répertorie une collection de plus de 20 000 textiles avec un intérêt tout particulier pour les ouvrages de dame traditionnels, comme les courtepointes, les alphabets brodés ou encore le travail de la dentelle. L’ensemble de ces pièces illustre la maîtrise et la variété des techniques popularisées en Amérique par les premiers colons européens à partir du 17ème siècle.

www.winterthur.org


Author: Magali An Berthon


Share: