Andriana Landegent, Seven Senses

 

« Nous plaçons l’humain au cœur de notre démarche et développons le savoir-faire des artisans. Toutes nos créations sont faites à la main et nous devons nous adapter aux conditions de travail locales, ce qui signifie parfois qu’il n’y a pas d’accès à l’électricité ou aux transports publics. En tant qu’ONG, nous fournissons aux artisans les métiers à tisser en bois ainsi que le coton, puis nous leur achetons le tissu qu’ils ont produit. Par conséquent, la rémunération qu’ils touchent correspond au travail effectué, sachant qu’en Inde les taux sont fixes et encadrés dans chaque état. Par exemple, un artisan qui a filé 50 livres de coton recevra 100 roupies. C’est la procédure opératoire standard, et nous rajoutons 10% à ce taux car nous estimons qu’ils le méritent. Lorsque nous leur fournissons du travail, nous essayons de les occuper aussi longtemps que possible afin qu’ils puissent gagner leur vie grâce à cela. Comme la plupart d’entre eux sont avant tout agriculteurs et que l’agriculture est une activité saisonnière, c’est une bonne source de revenus supplémentaires. Ils peuvent décider eux-mêmes de la quantité de travail qu’ils souhaitent recevoir. »
ANDRIANA LANDEGENT SEVEN SENSES


Author: Stéphanie Pasquet


Share: